ITE Digital Blog

marketing digital

Au volant de votre digital

Vous cherchez une information spécifique, qu’est-ce que vous faites pour la trouver facilement ?

La réponse est évidente ! vous vous retournez vers internet.

Donc si voulez être proche de vos clients, réussissez votre présence sur internet.

Et pour parler d’une existence efficace, il faut évoquer nécessairement deux volets : Social Media, et l’optimisation de son site Web.

Social Media

Aujourd’hui, toute personne qui veut s’informer de l’identité d’une entité physique visite son profil sur les réseaux sociaux.

Donc si vous voulez conduire vos clients, vous n’avez qu’à travailler sur votre image virtuelle sur Facebook et LinkedIn.

Facebook

Il est indispensable de sacrifier du temps pour améliorer votre présence sur Facebook, surtout qu’il est le réseau social le plus populaire, utilisé par plus de 2.2 milliards de personnes dans le monde.

Mais comment fonctionne l’algorithme Facebook ?

Comment rédiger ses publications?

Quelles sont les meilleures heures à choisir pour les mettre en ligne ? Et Comment savoir si le contenu de sa page est doté de réussite ?

Comment fonctionne l’algorithme Facebook 

Il est évident que vos publications n’apparaissent pas sur chaque accueil de chacun de vos « fans », qui est dû au fonctionnement de l’algorithme Facebook.

En effet, Facebook décide de faire apparaitre votre post pour chacun de vos abonnés en s’appuyant sur plusieurs facteurs :

  • L’interaction de cet internaute
  • Le type de votre contenu
  • La date de publication de votre post
  • Le nombre de réactions que vous avez pu atteindre
  • Les discussions sur vos commentaires

Comment rédiger ses publications ?

Pour créer ses publications, il faut tout d’abord s’assurer de la qualité de leurs contenus.

C’est-à-dire, fournissez des publications qui ne contiennent ni des liens externes, ni des pièges de clics, ni même des contenus promotionnels.

Assurez aussi la diversification des types de vos publications : La passation par des vidéos, des photos, des courts paragraphes… vous sera bénéfique.

Et essayez au fur et à mesure de rester sur la même voie avec la tendance de chaque période.

Pour vous expliquer mieux, je dirai que ça vous sera utile de tirer profit d’une expression devenant courante ou populaire, ou d’exploiter les nouveautés de l’actualité de votre communauté.

En plus, vérifiez la longueur de chacune de vos publications : respectez la limite maximale de 111 caractères.

Tenez en compte que généralement, et surtout sur Facebook, un navigateur se ressent ennuyé à la rencontre d’un post disons trop long. Soyez donc directes mais surtout claires, tout en faisant preuve de constance.

Quelles sont les meilleures heures à choisir pour mettre vos publications en ligne ?

Après avoir créé son contenu, il faut savoir quand les diffuser.

Etudiez donc les habitudes de connexion de votre audience, par l’observation de vos anciennes publications.

Vous pouvez même tirer profit des habitudes de publication de vos concurrents.

C’est-à-dire, à partir de leurs résultats, vous pouvez conclure quel est le meilleur moment pour tirer profit d’une interaction maximale.

Mais généralement parlons, si vous voulez des interactions supplémentaires, vous devez éviter de publier pendant les heures de travail.

Choisissez les heures où les gens sont normalement chez eux, à consulter leurs smartphones et à découvrir les nouveautés du monde.

Ainsi, vos diffusions seront visibles par un nombre plus important d’internautes.

Soyez actifs aussi pendant les weekends. En effet, des études ont montré que les posts publiés le dimanche obtiennent 25% de j’aime et de partage. Donc vous pourrez en bénéficier.

Comment savoir si le contenu de sa page est doté de réussite ?

La réponse est toute courte : les réactions sur vos publications.

Il suffit d’étudier vos j’aimes, vos commentaires, vos partages… pour savoir si le contenu de votre publication était bien rédigé ou pas, et si elle a été publié au bon moment ou pas.

Cette « étude » est tellement importante, pour maximiser vos interactions, et toucher une audience plus élargie dans le futur.

Un post est dit doté de réussite si :

  • Le nombre de j’aimes est supérieur à 1
  • Le nombre des commentaires dépasse 6 (avec ceux détaillés d’un nombre supérieur à 13)
  • Nombre de partages > 6

Mais si la publication est de type vidéo live (qui sera plus avantagée), vous aurez à étudier vos durées de visualisation. En effet, si la durée de visualisation de 3 secondes avait une fréquence dépassant 0.25, et celle de 60 secondes arrivait à attirer plus que 13 personnes, vous pourrez dire que votre vidéo était bien interactive.

LinkedIn

Après s’assurer d’être présent sur le réseau social le plus utilisé, assurez votre possession d’une image professionnelle.

Tout ce que vous devez faire est la possession d’une identité sur LinkedIn. Mais commençons tout d’abord par comprendre comment fonctionne un algorithme LinkedIn, avant de passer à découvrir comment étudier si une publication LinkedIn savait attirer les navigateurs ou pas.

Comment fonctionne un algorithme LinkedIn ?

Vu le nombre énorme des publications LinkedIn, ce réseau social suit un algorithme pour organiser l’accueil de chaque utilisateur.

En effet, LinkedIn se base sur ces divers points :

  • Qualité de contenu
  • Niveau d’interaction
  • La crédibilité de votre publication

pour décider quel post à afficher dans chaque fil d’actualité, et selon quelle fréquence.

Qualité de contenu

Si le contenu est informatif, et votre publication apporte de la valeur ajoutée, elle sera affichée bien fréquemment.

Mettez donc en sûreté que vos statuts soient bien claires (j’ai insisté sur le format statut pour vous rendre compte qu’un statut est mieux qu’un article), et Diversifiez le type du contenu pour mieux attirer les lecteurs.

Evitez aussi d’y mettre les liens externes, et vérifiez que la publication ne contient pas de spam.

En plus, en créant vos paragraphes, essayez de raconter une histoire, tout en y mettant du sentiment pour insister les linkedIners à réagir.

N’oubliez pas aussi d’insérer un bon appel d’action.

Niveau d’interaction

A quoi ça sert au juste d’afficher une publication, qui n’a pas rencontré de j’aime, et qui ne contient pas de commentaires ?

LinkedIn comprend ça, c’est pourquoi il vérifie bien l’interaction que subisse votre publication de la part de ses utilisateurs, avant de la mettre sur n’importe quel fil d’actualité. Étudiez alors la réussite de votre publication, pour savoir si elle sera bien visualisée .

La crédibilité de la publication

Ce filtre dépend de votre historique.

C’est-à-dire, si LinkedIn trouve que vous vous engagez à l’utiliser, et arrive à croire vos publications, vos posts seront sans doutes affiché plus fréquemment sur l’accueil des autres utilisateurs.

C’est pourquoi il est nécessaire de raconter une histoire comme c’était déjà mentionné précédemment.

Ainsi, plus de crédibilité vous sera accordée.

Votre « post » réussissait-il à être attirant ?

L’étude de chacun de vos posts après la publication est indispensable pour l’amélioration de vos futurs partages.

En effet, si une publication subit une interaction bien importante, l’analyser permet de savoir les attentes et les préférences de vos contacts.

Ainsi, vous pourrez suivre le style de rédaction et apprendre le meilleur moment de partage des informations, pour garantir la rencontre d’une interaction maximale.

Et pour dire que votre post était attirant, il suffit qu’il réponde à ces critères :

  • Nombre de j’aimes dépasse 1
  • Nombre de commentaire est supérieur à 2
  • Nombre de partages > 3
  • Rapidité des interactions >5

A conclure:

Chaque réseau social peut apporter de l’utilité, si l’utilisateur connaissait bien comment l’utiliser.

Et puisque la rédaction du contenu d’une publication LinkedIn diffère de celle de Facebook, il faudra bien comprendre l’algorithme et les caractéristiques de chacun.

Reste, peu importe à quel point les publications de ces deux réseaux sociaux sont différentes, une coordination doit exister.

C’est-à-dire, travaillez sur une stratégie multicanale qui relie LinkedIn et Facebook, pour donner une vision équilibrée et bien complète de votre organisation. Assurez aussi votre disponibilité équilibrée sur les deux réseaux, en répondant sur les commentaires et témoignages clients pour assister tous vos abonnés.

L’optimisation de son site Web

Pour optimiser son site Web, et arriver à attirer un nombre plus important d’internautes, il faut disposer d’une page d’accueil de conception efficace, et profiter du fonctionnement d’un référencement bien établi.

La page d’accueil :

Il n’est pas suffisant de diffuser sur votre site internet des informations sur votre activité, il faut plutôt savoir comment les diffuser.

En effet, quand un internaute visite un site Web, et n’arrive pas à comprendre les informations y disposées, ou ne se ressent pas attiré par la conception du site, il est évident qu’il changera tout simplement de site.

Comment s’assurer alors de la disposition d’une page d’accueil, qui saura attirer l’attention de ses visiteurs ?

La réponse est simple : un contenu de valeur, un design unique et des appels à l’action bien visibles.

Il faut assurer un contenu qui va à la fois avec votre objectif, et l’identité de vos clients.

Et pour y arriver, vous pouvez commencer par faire une étude portant sur votre visibilité de la progression future de votre activité, et sur votre cible.

Après la collecte des informations, des appels à l’actions bien clairs doivent y être insérés. Ensuite, le tout doit être présenté sur une page bien divisée, dotée d’un design attirant et d’une conception unique.

Le référencement naturel 

Internet ne contenait jamais un volume aussi important de données.

C’est pourquoi il était indispensable de suivre une méthode d’organisation Web.

Et le référencement naturel, sur lequel se base chaque site Web, était une des critères qui permettaient les moteurs de recherche de classer les adresses des sites internet apparues lors d’une recherche.

Il faut donc réussir son référencement naturel, pour arriver à apparaitre plus souvent aux internautes.

Un SEO bien réussi doit s’appuyer sur :

  • Un contenu de qualité
  • La présence des liens externes
  • L’arborescence des textes en H1, H2…
  • Des mots clés bien valides

Pour vous permettre d’être apparus aux divers navigateurs lors de leurs recherches sur internet, et d’être au même temps bien classés sur les moteurs de recherche.



Chief Marketing Officer chez l'agence ITE Digital. J'ai une passion profonde pour le marketing digital et les tendances des médias sociaux. Dans ce blog, notre mission en tant qu'agence est de vous fournir les meilleures pratiques dans l'univers numérique. Nous espérons que nous pourrons faire de votre expérience Web un succès grâce à nos articles.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *